Taux de rebond ou
bounce rate

En web marketing, le taux de rebond figure parmi les statistiques Analytics à évaluer constamment. Également appelé bounce rate, ce pourcentage indique le taux d’internautes qui visitent une page et la quitte sans parcourir d’autres pages. Signalons qu’un taux de rebond élevé n’est pas forcément un bon signe.

E-marketing : que signifie réellement le taux de rebond ?

Le taux de rebond correspond au pourcentage d’internautes, qui une fois sur votre site, sortent sans avoir ouvert une page ou cliquer sur un lien. Cela implique qu’avoir un taux de rebond important n’est pas toujours de bon augure d’où l’intérêt de porter une attention particulière à la vérification de cet indicateur.

Pour le calculer, faites le rapport entre le nombre total de visiteurs et ceux qui quittent la page sans aucune autre action. Notez que le bounce rate peut également être estimé via votre outil Google Analytics.

Pourquoi votre taux de rebond est-il élevé ?

Quel serait le taux de rebond idéal ?

S’il est vrai qu’avoir un bounce rate important peut parfois vous être préjudiciable, cela peut s’expliquer par diverses raisons. Pour les annuaires par exemple, si les pages sont bien indexées, les utilisateurs pourront trouver rapidement ce qu’ils recherchent. Dans ce cas précis, un taux de rebond élevé se présente plutôt comme un indicateur de qualité.

Idem pour les sites vitrine d’une boutique qui indiquent déjà les horaires d’ouverture et les coordonnées. Si le bounce rate est important, cela signifie que les visiteurs sont satisfaits des informations fournies. Ces derniers n’ont donc aucun besoin de consulter d’autres pages.

Parfois, il arrive que les internautes ne visitent qu’une seule page, mais ils y restent un certain temps. Dans ce cas, il convient d’analyser la durée des visites sur Google Analytics pour expliquer ce pourcentage élevé.
Si certains pourcentages élevés sont un indicateur de qualité, la norme veut qu’on recherche le bounce rate le moins bas.

Bien entendu, le taux de rebond peut varier en fonction de l’activité du site. Mais en règle générale, il ne doit pas excéder 50 % pour les sites B2B. Cependant, pour les sites B2C (e-commerce, vente de service…), ce pourcentage doit être relativement bas : entre 20 et 40 %. Dans l’idéal, cet indice doit être inférieur ou égal à 30 %.

L’analyse du taux de rebond : une étape fondamentale !

Vous l’aurez compris, le bounce rate est à étudier différemment en fonction des sites et de leur activité. Pour les sites marchands et les plateformes d’informations/d’actualités, avoir un taux de rebond excédant 50 % reste inquiétant. Tout simplement, car ces sites ont surtout pour vocation d’inciter les visiteurs à consulter d’autres pages. Pour les sites comme les dictionnaires et les annuaires en revanche, les internautes y ont recours pour des raisons précises. Par conséquent, un taux de rebond plus ou moins élevé reste habituel.
Enfin, il est important de savoir qu’analyser son taux de rebond permet de déterminer la source du pourcentage élevé. Il arrive que certains visiteurs soient considérés comme sortants, même s’ils cliquent sur d’autres liens. Cela est généralement dû au fait qu’ils sont arrivés sur la page via des liens sortants (backlinks).